Rappeur et producteur, Viesta est né à Bamako plus précisément à Bamako Coura, Mali. Le plus jeune des deux fils nés d’un professeur d’histoire et d’une femme de foyer, Viesta a été un étudiant modèle qui a montré un grand talent très tôt dans les sujets d’histoire, philosophie et d’écriture.

Pendant son enfance, il rêvait de suivre les traces de son père en devenant enseignant; mais le cadeau d’une radio et d’un microphone a changé ses idées et ses rêves pour toujours.

Dans une interview récente, Viesta décrit une expérience qui marqua son introduction a l’art de hip hop: « Tu sais, je crois que tout a commencé avec une radio et un micro, couleur jaune, que mon père m’a offert. Lorsque je l’ai eu, un coup d’État a été déclenché au Mali et la première guerre du Golfe se passait.

Avec tous ces événements au tour de moi, j’ai décidé d’être un journaliste et avec ma radio je faisais des petits rapportages dans mon quartier pour amuser ma famille et mes voisins. Lorsque je me suis fatigué de ma petite carrière journalistique, je passais mon temps à écouter les cassettes de Bob Marley qui appartenaient à mon grand frère, et avec mon micro j’enregistrais mes propres versions de ses chansons. (Rires) Je ne comprenais même pas un mot de ce qu’il [Bob Marley] disait, mais je ressentais dans l’énergie et la passion dans sa voix, qu’il disait quelque chose d’important.

Et je savais qu’un jour je voulais inspirer les autres dans la même façon que j’ai été inspiré par sa musique. Peu de temps après, j’ai entendu le hip hop pour la première fois, et quelque chose a cliqué.»

Encouragé par Tawati, son ami d’enfance, Viesta a continué d’affiner ses compétences musicales pendant un étudiant à l’école secondaire. Il passait sont temps à jouer dans des fêtes et des événements locaux pour exposer et entrainer ces talents. Apres avoir passer son BAC, il s’est préparé pour son départ aux Etats Unis. En 2002, quand il s’est installé à New York, c’est la que son style musical s’épanouit véritablement.

Là, il est devenu un producteur et ingénieur qualifié et mis au point un son unique qui reflète ses diverses influences musicales, y compris 2pac, Bob Marley, John Lee Hooker, Nina Simone et d’autre trop nombreux a nommer.

En 2004, il s’est mit à enregistrer, produire et jouer sa propre musique dans des salles et festivals à travers New York. Et avec chaque performance et partage de ces talents, il recueillit des fans qui le considèrent l’avenir certain du Hip hop Malien.

Pas peur d’étirer les limites, Viesta allie magistralement des éléments de sons Pop, Zouk, R&B, Jazz, Reggae, Blues et les sons traditionnels du Mali. Les audiences trouveront un peu de tout sur son premier album « Fatimata » nomé après sa mère comme remerciement comprend des acrobaties lyriques très bre 2012.

Le second album “Masaya” en 2014 et le 3eme album en “Générale Kalashnikov” en 2016.